L’originalité du management : être soi

Akeance se caractérise par un corpus de règles de management relativement dépouillé.

Tout d’abord, il n’y existe pas de « business units » définies par un secteur ou une expertise. Ce qui signifie qu’un consultant ne dépend hiérarchiquement de personne. Cela permet à chacun de pouvoir travailler sur des missions de secteur économique ou d’expertise différents. Cela permet également à chacun de pouvoir travailler avec différents chefs de mission et/ou associés. Cette diversité est importante pour permettre à chacun d’aiguiser sa curiosité et de mieux appréhender ses propres talents.

Ensuite, il n’y a pas d’objectifs chez Akeance, ni individuel ni collectif ni même pour le cabinet dans son entier. L’appréciation des rémunérations et autres gratifications (bonus) ne dépend pas d’un objectif chiffré (vente, production,…).

Enfin, il n’y a pas de « grade » chez Akeance. Bien entendu, sur chaque mission, chaque intervenant à une fonction (chef de mission, senior consultant, expert,…) mais le concept de grade « permanent » d’un consultant quelle que soit la mission ne nous semble pas adapté à nos métiers.

Cette souplesse dont la finalité est de permettre à chacun de mieux se connaître sur des compétences, ses appétences et ses goûts n’exonère évidemment pas les nécessaires rigueur et qualité dans l’exercice des missions. Chaque mission est exercée par un dispositif comprenant systématiquement un chef de mission et un ou plusieurs consultants. Les échanges formels sur les missions sont systématiques et standardisés pour l’ensemble du cabinet (cf. sous-section le grandissement).